AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: top of the bill :: Be yourself Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

seon wu ○ be blind is my style.

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 23/02/2015
Emploi : Libraire
Voir le profil de l'utilisateur




Cha Seon Wu
▽ méfiez-vous de l'eau qui dort.
Mer 15 Juin - 23:14
▬ ft. seo kang joon

Carnation : pâle, bien trop pâle
Taille : un mètre soixante dix sept.
Corpulence : Normal, ni trop fin, ni trop muscler. Pourtant la salle de gym ça ne le connait pas.
Cheveux : brun foncé selon sa mère, et court.
Yeux : marron selon sa mère toujours.
Signes distinctifs : il a une tâche de naissance sur le ventre qui n'a aucune forme particulière, il sait juste qu'il en a une + il porte sans arrête le collier que son père lui a légué + il porte des lunettes de soleil sans arrêt, ayant honte de ces yeux.
Caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère
Cha Seon Wuattention, je sais user de ma canne pour frapper

Âge : 23 ans ▬ Métier : Libraire, contre toute attente ▬ Nationalité/origines : Coréenne des deux côtés et donc coréen par le sang ▬ Situation conjugale : célibataire ▬ Situation familiale : Fils unique ▬ Situation financière : Au dessus de la moyenne, mais pas pour autant aisé

« Hum, nous sommes désolé de vous annoncer que votre fils est atteint de cécité complète. Son nerf optique ne s’est pas développer durant votre grossesse madame… Et nous ne pouvons rien faire pour cela » Ces mots avaient été prononcé avec ce ton qu’on utilise lorsqu’on annonce un décès à la famille. Le pédiatre c’était ensuite incliné avant de s’éclipsé avec sa brochette d’étudiants qui c’était contentait de prendre des notes. La famille Cha qui était en face d’eux encore quelques secondes plutôt c’était écroulé. Pour eux cela était impensable, leur fils ne pouvait pas être aveugle, non, il devait être cet enfant remplit d’espoir et d’avenir, tandis que maintenant, à cet instant présent pour eux Seon Wu représenter plutôt un fardeau.

Les années ont fini par filait, Seon Wu n’a pas trouver la vue par pur miracle comme le souhaiter sa mère en priant chaque jour, mais en contrepartie on peut dire qu’il a bien grandit. Son handicap ne l’a jamais déranger, pour lui c’était la normalité de ne pas voir alors pourquoi se morfondre pour ça ? Il était tout simplement trop jeune pour réaliser les obstacles que cela allait être pour lui dans le futur. En attendant, il était un petit garçon normal, il riait, jouait, la seule différence avec les autres enfants, c’était sa canne blanche et ces lunettes de soleil qu’il portait en continue. Il n’a jamais mis les pieds dans une école spécialisé car ces parents ont toujours voulut qu’il ait une enfance normale, comme tous les autres. Et le seul moment où il a franchi les portes battantes d’une école pour enfants handicapés c’était pour apprendre le braille vers cinq, six ans. Puis ensuite est venue les années lycées, les années que les parents redoutaient le plus, et ils avaient raisons. Leur fils chéri prenait enfin conscience de sa différence des autres élèves surtout auprès des filles. Personne voulait avoir comme ami « l’aveugle de service », les élèves se moquaient de sa canne ou bien s’amusait à mettre des objets au travers de son passage. Oui le lycée était vraiment une salle période pour Seon Wu, à l’école sa allait mal mais également à la maison. Lors de son avant dernière année de lycée son père a fait un séjour à l’hôpital suite à des douleurs respiratoires persistante et il lui a été diagnostiqué un cancer des poumons avec des métastases qui c’était propagés partout, selon Seon Wu ces radios était comme un sapin qui scintillait malheureusement. Le corps médical n’était pas optimiste. Les chances de guérison totale étaient inférieures à vingt pourcents et au meilleur des cas il donnait encore deux ans à vivre s'il acceptait de suivre les traitements. Ces deux ans, la famille Cha les a chérit comme jamais. Deux petites années selon les médecins, deux années pour vivre une vie entière. Seon Wu a complètement décrocher de l’école, il ne suivait plus rien et dormait en cours. Puis lorsque la cloche sonnait, il se précipitait dans la librairie que son père refusait de fermer à cause de son état de santé qui se dégradée de plus en plus.

Trois ans, fût le nombre d’année que le père de Seon Wu eu après son diagnostic avant de relâcher son dernier souffle dans le lit conjugale. Il avait refusé l’hospitalisation, il voulait mourir dignement chez lui, pour lui cela avait déjà était une honte d’avoir fermé sa librairie, alors mourir à l’hôpital était une chose impensable. Seon Wu ainsi que sa mère étaient présent tout le long. Alors que la nuit avait pris place dans le ciel avec les étoiles, le père du jeune homme avait attrapé faiblement la main de son fils qui était assis en tailleur à côté de lui à moitié endormit et lui avait soufflait difficilement. « Seon Wu, soit fière de toi. Tu es un homme maintenant, tu dois veiller sur ta mère fils. Tu dois la rendre heureuse pour moi… Je compte sur toi, je sais que tu ne me décevras jamais… » Il marqua une pause assez longue avant de tousser vigoureusement puis reprit « Seon Wu, détache mon collier. » Le jeune homme s’exécuta avec maladresse, ces mains étaient moite tandis qu’il retenait ces larmes qui noyait pourtant ces yeux. Une fois le pendentif retiré, il le posa délicatement dans la main de son père et posa sa tête sur son torse « Appa… » Son père posa doucement une main sur sa tête, ferma les yeux et poursuivit « Prend ce collier, garde le fils, tu seras le donnait à la bonne personne, je le sais… » Seon Wu ne compris pas sur le moment, il a mis des années à comprendre les paroles de son père. Quelques heures plus tard Appa Cha mourrait sereinement dans son lit. L’enterrement se passa dans la plus grande intimité, Seon Wu avait épaulé sa mère dans cette épreuve et c’était montrait digne des paroles de son père. Le collier autour de son coup, le jeune homme avait maintenant une part de son père près de lui à jamais.

Trois ans plus tard à la même période, on retrouve Seon Wu sur la photo de son père en plein milieu de la nuit. Un paquet de lis blanc à la main, le jeune homme les déposa avec une grande délicatesse devant le mémorial de son père. Il inclina la tête respectueusement et repartit une bonne dizaine de minutes après. Il a vingt-trois ans, il a repris la librairie de son père et maintenant il vit sa vie en espérant restait digne aux yeux de son paternel. Et a chaque fois qu’il sortait du batiment, il levait les yeux aux ciel et murmura les paroles que son papa lui répétait sans cesse « La vie n’est pas un sport qu’on se contente de regarder. Gagner, perdre, ou faire match nul, la partie est en cours, qu’on le veuille ou non. Alors va s’y, discute avec l’arbitre, change les règles, triche un peu. Faites une pause et soigne tes plaies. Mais joue. Joue ! Joue le jeu. Joue vite. Joue librement. Joue comme si il n’y avait pas de lendemain. D’accord, l’important n’est pas de gagner ou de perdre, l’important c’est la manière de jouer. Tu ne crois pas Seon Wu ? » Ces quelques phrases faisait toujours remontait des milliers de souvenirs et également un seul et unique regret : celui de n’avoir jamais vu le visage de son père. Rien qu’une seule fois dans sa vie.

A votre propos

Pseudonyme : bouya
Âge : 21 ans
Commentaire : Je suis surprise de revoir la réouverture de ce dernier. Ce personnage me plaisait, donc me revoilà, mais je pense pas être très très active dans le sens que j'ai un forum prioritaire ahah
et le code est bien trop compliquer pour moi '-'


_________________
Enjoy your life
Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. Le désir peut faire de votre vie en enfer.@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124
Date d'inscription : 22/02/2015
Emploi : étudiante en commerce international
Voir le profil de l'utilisateur




Byeol Na Hee
△ allumez le feu. •• staff
Jeu 16 Juin - 15:19
Coucou toi!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 441
Date d'inscription : 18/02/2015
Emploi : inspecteur de police (à la criminelle) - ancien snipeur
Voir le profil de l'utilisateur




Seo Joo Hyun
les pieds sur terre. •• staff
Jeu 16 Juin - 20:25
hello petit poussin
bon retour parmi nous

_________________
Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre.▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
seon wu ○ be blind is my style.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» style de vos chambre?
» Quel style de bureau et quelle couleur?
» [Store lumineux] Bright blind by Makoto HIRAHARA
» Style provençale ou méditéranéen !
» Cage extérieure de fenêtre pour callopsite (Style asiatique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing in the moonlight :: top of the bill :: Be yourself-
Sauter vers: